A la uneBon à savoir

Des mesures strictes face au Covid-19

Le 12 mars 2020, le Président de la République Emmanuel Macron s’est exprimé en direct depuis l’Élysée pour annoncer une batterie de mesures destinées à ralentir la propagation du coronavirus. Sans pour autant appliquer un passage au Stade 3 de lutte contre la pandémie, l’ensemble de la population est mise à contribution pour tenter d’endiguer le phénomène.

La fermeture des établissements scolaires

Parmi les mesures annoncées, la plus emblématique est sans doute la décision de la fermeture de la totalité des établissements scolaires et d’enseignement. Cela touche absolument tous les niveaux d’études, de l’école primaire aux universités. Cette fermeture aura lieu sur l’ensemble du territoire à compter du lundi 16 mars, sans information pour l’instant quant à la date de reprise de l’ouverture des établissements. La raison de cette décision réside dans le fait que les enfants sont les personnes les plus à même de contracter le Covid-19. En effet, s’il ne déclarent pas nécessairement les symptômes liés au virus, ils sont considérés comme porteurs sains et peuvent potentiellement infecter leur entourage.mPar ailleurs, les lieux d’accueil comme les garderies, les crèches ou les centres aérés sont soumis aux mêmes dispositions et ne pourront donc pas prendre le relai pour accueillir les enfants.

« Le virus continue de se propager et est en train de s’accélérer. L’urgence est de freiner l’épidémie »

Comment s’organiser quand on est parent ?

Conscient de l’impact qu’une telle décision aura sur les millions de familles françaises, le gouvernement a mis en place en parallèle des mesures afin d’accompagner les parents pour faire face à la fermeture des écoles.À compter de lundi, les employeurs sont incités, dans la mesure du possible, à rendre accessible le travail à distance, afin de permettre aux parents de rester à la maison pour garder leurs enfants. Cela concerne les parents d’enfants de moins de 16 ans. Les salariés souhaitant bénéficier de cet aménagement doivent donc prendre contact rapidement avec leur employeur, afin d’instaurer une solution de télétravail. Pour les entreprises qui n’ont pas les moyens de s’adapter, les employeurs ont la possibilité de déclarer, auprès de l’Assurance Maladie, un arrêt de travail pour les salariés qui ne peuvent pas se rendre sur leur lieu d’exercice. Attention, cette démarche doit être effectuée uniquement par l’employeur, via un site internet dédié. Cet arrêt maladie sera indemnisé selon la politique de l’entreprise, soit par un maintien de salaire de la part de l’employeur, soit par la Sécurité Sociale.

Et après ?

Difficile d’estimer dans quelles conditions vont se dérouler les événements. Pour ce qui est de l’école, certaines plateformes d’enseignement à distance sont déjà sur le pied de guerre pour proposer des cours en ligne, afin de poursuivre le programme éducatif. De même, certaines écoles ont demandé aux parents de prodiguer eux-mêmes des cours à la maison, afin de limiter les retards dans l’apprentissage. Cependant, la plupart des concours et examens prévus sur les prochains mois sont pour l’instant en attente de décision. Des reports ou des annulations pourront vraisemblablement être décidés si la situation l’exige.

En France, 2882 cas sont enregistrés et 61 décès mais l’épidémie n’est qu’à son début a rappelé le président de la République : « Le virus continue de se propager et est en train de s’accélérer. L’urgence est de freiner l’épidémie » .

Laisser un commentaire