Zoom sur

ARTEJIA, une gamme cosmétiques anti-âge pour vieillir en beauté

Nicolas El Robrini, jeune Docteur en biologie, lance une nouvelle gamme de cosmétiques anti-âge saine, efficace, scientifiquement prouvée, respectueuse de la peau et de la planète.

imaginée à Marseille, ARTEJIA permet de prévenir le vieillissement cutané du visage et de révolutionner la routine beauté. L’innovation principale de cette gamme est l’utilisation d’un actif unique, breveté, la Lygalamine, qui est issue de la recherche biomédicale française.

Des cosmétiques qui aident la peau à vieillir sainement

Pharm’Aging propose, sous la marque Artejia, deux produits : une crème de jour préventive hydratante du vieillissement et un sérum préventif à « effet bonne mine » pour le visage et le contour des yeux. Le sérum est proposé au prix de 35 euros et la crème de jour à 50 euros.

Le sérum préventif « effet bonne mine »

Ce sérum intelligent et intelligible permet de préserver la peau du vieillissement cutané tout en lui conférant un “effet bonne mine”. La peau retrouve 50% d’élasticité en plus au bout de 9 jours. À utiliser chaque matin avant d’appliquer sa crème de jour ou le soir avant de se coucher.

Crème de jour préventive et hydratante

La crème de jour intelligente et intelligible permet de préserver la peau du vieillissement cutané tout en lui apportant une hydratation intense. À utiliser chaque matin seul ou après avoir appliqué le sérum.

100 % éco-friendly et made In France

Les produits d’Artejia sont naturels et locaux, élaborés dans le laboratoire de la marque installé dans le sud de la France, avec des composants uniquement européens : 0% d’ingrédients chimiques controversés, 0% de composants d’origine animale, 0% d’additifs et 0% de conservateurs. Les flacons sont 100% recyclables, y compris les étiquettes, et n’ont pas de boîte car réduire les déchets commence chaque matin !

« Nos produits sont une réponse efficace au bien vieillir. Ils sont en outre écofriendly, composés d’ingrédients à 99.9% naturels et locaux, élaborés dans notre laboratoire du sud de la France. » Nicolas El Robrini, fondateur de Pharm’Aging

Laisser un commentaire