+ d'EchosA la une

Aziz Sahmaoui, une voix toute en couleur

Nous avons rencontré dernièrement Aziz Sahmaoui et son groupe University Of Gnawa à Marseille. Des sonorités africaines mélangées aux couleurs du Gnawi et du Chaâbi. Une magnifique occasion de parler de sa musique, de ses influences et de son amour pour la vie.

Aziz Sahmaoui, une voix toute en couleur

Né à Marrakech, Aziz a appris la musique sur le tas avec ses amis dans son quartier. Son premier instrument fut le « tam tam » ou « tbila », un tambour fait à la main, fabriqué en terre et muni de deux peaux d’agneaux ou de boucs. « Je me souviens de mon enfance avec les voisins où je me suis familiarisé avec le rythme. Nous imitions les grands, ceux qui faisaient du « deka marakchia ». Nous essayions de faire comme eux et parfois on inventait nos propres rythmes. Chacun jouait sa partie et gardait le rythme de manière synchro tout en harmonie avec les autres. C’est comme ça que j’ai commencé », raconte-t-il. Et de poursuivre : « Durant les fêtes d’« Achoura », il y avait ceux qui achetaient des petits trains et des fusils, mes amis et moi, on choisissait des instruments de percussions : « taârija », « bendir » et « tam tam », et c’est avec ce dernier que j’ai appris à jouer par la suite. Puis j’ai enchaîné avec les instruments à cordes : la guitare et ensuite le « guembri » de l’Atlas, le « hajhouj » du Sud, l’« aôuicha » et le luth.

« … en côtoyant les autres, on a l’occasion d’apprendre et de s’inspirer… »

Aziz Sahmaoui a conduit dès son plus jeune âge des troupes de musique mêlant la musique traditionnelle – chaâbi et gnawi – à des sonorités rock et pop. Il se souvient très bien de ses premières influences musicales, celles qu’il allait cueillir en compagnie de ses copains au festival de « Ksar El Bdiâ », un lieu de prédilection de la culture musicale marocaine. La programmation dense et variée a contribué à enrichir son bagage et ses références musicales. « Cette diversité m’a encouragé à creuser davantage dans le patrimoine marocain. J’ai pris des cours de musique et j’ai côtoyé entre autres les mâalams des gnawa comme Abdelkbir El Merchan et Essedik. J’ai joué aux côtés de Nass El Ghiwan : Larbi et Mohamed Batma ainsi que Lemchaheb ; j’ai joué avec eux à l’époque de Cherif Lemrani ».

Aziz Sahmaoui a été l’un des fondateurs de l’Orchestre National de Barbès (ONB), sa voix rappelle celle des chanteurs et des chanteuses de Aïta, avec un timbre particulier qui fait sa singularité, avec un rythme maghrébin fusionné avec le Jazz et le Blues. Son talent lui a permis de jouer avec des musiciens de renommée mondiale : Joe Zawinul and the Zawinul Syndicate, WDR Big Band, Karim Zyad et Ifikya, Cheb Khaled sur l’album Liberté et la diva de la chanson populaire Najat Atabou qualifiée même par Robert Plant de véritable source d’inspiration. Dans ce sens, Aziz Sahmaoui assure que « c’est dans ça que réside la magie de la musique : en côtoyant les autres, on a l’occasion d’apprendre et de s’inspirer au nom de l’amour de la musique et de l’amour de l’Autre ». Et c’est là la substance de l’expérience University Of Gnawa, au carrefour entre le Sénégal et le Maghreb.

Aziz Sahmaoui et ses acolytes travaillent sur un nouvel opus qui sortira en septembre prochain : Mazal. A suivre..

A.B

Plus d’infos : http://planete-aurora.com/artistes/aziz-sahmaoui/

Laisser un commentaire