Résilier vos contrats et éviter le pire

Résilier vos contrats et éviter le pire

0 1170

Résilier vos contrats et éviter le pire

Signer un contrat revient souvent à s’engager sur douze ou vingt-quatre mois. Assurance, téléphonie ou Internet, le piège est le même ! Si vous oubliez de résilier dans les délais, c’est reparti pour un tour… Heureusement, il y a des astuces pour éviter le pire.

Marre de votre assureur ? C’est le moment de changer !

On s’engage souvent trop vite dans une relation et parfois on regrette ! C’est principalement le cas avec son assureur… Sauf à vivre dans une grotte et à voyager à dos d’âne, vous devez obligatoirement être assuré pour votre véhicule et votre habitation. Pour le quitter, vous devrez être fort ! Sinon il n’hésitera pas à vous rappeler à son bon souvenir…
La résiliation à l’échéance vous permet de mettre un terme à votre engagement, par lettre recommandée avec avis de réception, en respectant un délai de préavis de deux mois avant le renouvellement de votre contrat. Si vous êtes tête en l’air, rassurez-vous car votre assureur a l’obligation de vous informer au moins quinze jours avant la date limite de résiliation sinon vous disposez d’un délai de vingt jours à compter de cette information pour résilier. S’il oublie purement et simplement de vous informer, vous pouvez résilier à tout moment.
La résiliation hors échéance consiste à résilier son contrat lors d’un changement de situation (déménagement, vente du véhicule…).
Avec la loi HAMON du 17 mars 2014, vous pourrez bientôt résilier vos contrats d’assurance à tout moment après la première année.

L’enfer Télécom : une résiliation à la carte

A force de vous le répéter, vous avez fini par croire que vous aviez la meilleure offre au meilleur prix ! Hélas, la qualité de service n’est pas forcément au rendez-vous… Il vous reste une seule solution, la résiliation !
Avant toute démarche, jetez un œil à votre contrat pour ne pas commettre d’impair.
Pour les offres sans engagement, vous pouvez résilier n’importe quand ! Le seul hic, ce sont les frais de résiliation…
Si vous êtes engagés sur douze mois, fuir devient impossible ! Sauf si vous acceptez de payer le montant de votre forfait restant à courir jusqu’à la fin de votre abonnement…. ce qui ne présente aucun intérêt ! Mais, votre salut peut venir de votre opérateur car le contrat peut prévoir des motifs légitimes de résiliation (chômage, hospitalisation…), dans ce cas la résiliation se fera sans frais. Vous pourrez également résilier si le service ne fonctionne pas.
Si vous avez vendu votre âme au diable pendant vingt-quatre mois, rien n’est perdu. Pour rompre le mauvais sort vous pouvez résilier après douze mois mais le prix à payer est le quart de votre forfait restant à courir. Vous pouvez toujours résilier pour motif légitime ou pour le dysfonctionnement du service.

 

Khaled Hadj Hassine
Consultant Juridique
@K_HADJ_HASSINE

Pour aller plus loin…

www.ffsa.fr (fédération française des sociétés d’assurances)

www.mediateur-telecom.fr

Aucun commentaire

Poster un commentaire