Zoom sur

Assia Ali, entrepreneure sociale et gourmande

Assia Ali vient de fonder Yemma Yummy, traiteur du monde à marseille. Rencontre.

Soigneusement disposés sur une nappe de couleurs, un éventail des cultures du monde. Généreux batbouts-sandwichs marocains, achards de légumes réunionnais, brochettes de poulet au gingembre façon guinéenne … Autant de plats confectionnés avec amour par les cuisinières de Yemma Yummy, le tout nouveau traiteur du monde à Marseille.

A l’origine du projet, une femme : Assia Ali, et ce sourire d’une personne qui vient d’entamer une nouvelle vie, bien décidée à croquer le monde. Le monde et ses cultures, elle s’en nourrit depuis toujours.

Elle grandit ainsi à Paris auprès de ses parents d’origine algérienne, « baignée dans cette double culture», tissant des amitiés avec des personnes venues du monde entier. « J’aime découvrir d’autres façons de penser et de voir la vie ». Mais son autre passion, ce sont les mathématiques, domaine vers lequel elle s’oriente naturellement au moment de ses études. Elle s’ouvre alors les portes d’une carrière de onze ans en entreprise, en charge de la gestion de la relation-client ou en- core du business digital. Des compétences qui lui seront bien utiles pour la suite. A 35 ans, elle se lance dans l’aventure entrepreneuriale avec Yemma Yummy.

« J’aime découvrir d’autres façons de voir la vie »

L’occasion de combiner son goût du business à celui du social. « L’objectif est de faire découvrir les cultures du monde entier et d’offrir des opportunités aux personnes issues de quartiers prioritaires ou en difficultés financières ». Travaillant de manière indépendante pour le traiteur, les cuisiniers sont aujourd’hui une quinzaine, originaires du Sénégal, du Maroc, de Colombie ou encore de la Réunion. L’activité proposée par Yemma Yummy est censée jouer le rôle de « tremplin », ce qui peut passer par l’offre de formations en service ou encore en design culinaire.

Une activité qui porte ses fruits puisqu’elle compte déjà plusieurs clients, entreprises ou des particuliers. Pour les sé- duire, Assia Ali mise beaucoup sur l’expérience vécue par le client. « Cela doit être un moment authentique, l’occasion d’échanges autour des cultures ». Des moments au cours desquels les cuisiniers sont mis en avant. « Nous voulons les faire rayonner dans leur ville ». Une philosophie qui fait la force du traiteur, bien déterminé à devenir « une référence dans la cuisine du monde ». Et 2019 devrait être marquée par une série d’événements pour mettre en lumière la jeune entreprise. Un joli bal de saveurs en perspective.

Laisser un commentaire