Mots clés Posts tagged with "résoudre un litige"

résoudre un litige

0 59
Aggression, angriff, angriffslustig, auseinander, auseinanderhalten, auseinandersetzung, Konfliktmanagement, dazwischen gehen, Nachbarschaftsstreit, Nachbarn, uneinigkeit, feinde, freisteller, gegner, gerechtigkeit, gesetz, gesetzbuch, gewalt, gewalttätig, helfen, kampf, Scheidung, männchen, konkurrent, Mediation , Mediator, konkurrenzkampf, kämpfen, meinungsverschiedenheit, recht, regeln, richten, schiedsrichter, schlichten, Schlichtungsstelle, streit, streiten, Schlichter, streitschlichter, Deeskalation, wettkampf, Schiedsamt

Au tout début de votre relation, il n’a pas eu de mal à vous convaincre de vous engager. Véritable séducteur, vous n’avez pas su lui dire non devant tant de charmes et de belles promesses. Aujourd’hui encore, vous décrivez votre première rencontre comme un vrai coup de foudre… Bien plus tard, vous avez eu besoin de lui pour prendre en charge votre dégât des eaux ou pour demander la réparation de votre télé… Hélas, ce jour là, il n’a fait que vous décevoir et vous vous êtes retrouvé bien seul, sans savoir comment réagir…

Préparer sa défense

Un jour ou l’autre, vous aurez inévitablement besoin de votre assureur, banquier ou encore de votre SAV. Mais, à votre avis, est-ce qu’ils répondront présents ou est-ce que vous aurez droit au : « Désolé, votre dossier n’est pas garanti. »? Il paraît qu’un consommateur averti en vaut deux! Alors, lorsque vous souhaitez formuler une demande de prise en charge, suivez trois étapes indispensables!

Renseignez-vous sur la politique de l’entreprise sur les réseaux sociaux et les forums. Vous serez immédiatement fixé sur votre sort! Soit le professionnel n’a aucun respect pour le consommateur et là je vous souhaite bonne chance, soit il a du cœur et il vous accueillera à bras ouverts. Ensuite, téléchargez votre contrat sur Internet pour vérifier les petites lignes afin d’anticiper les exclusions de prise en charge. Pour terminer, il est inutile de menacer ou d’insulter car il peut toujours vous faire un geste commercial. S’il refuse, il faut passer à la vitesse supérieure!

Saisir le médiateur de la consommation en dernier recours!

Avant de taper du poing sur la table, commencez par vous demander si ça vaut le coup! Pourquoi cracher dans la soupe pour des clopinettes ou pour une affaire de principe… Si le jeu n’en vaut pas la chandelle, passez votre tour! Une fois votre décision prise, demandez un échange téléphonique avec un supérieur hiérarchique. Si vous n’arrivez pas à le convaincre, demandez-lui de vous confirmer l’adresse du service consommateur que vous aurez préalablement trouvé sur votre contrat! En principe, il devrait vous demander de patienter, le temps de revoir sa position, car les professionnels n’aiment pas les réclamations écrites… S’il ne se passe rien, ne soyez pas agressif dans votre courrier au service consommateur. Insistez plutôt sur votre fidélité, listez vos contrats, vos achats ainsi que ceux de vos proches et surtout indiquez que vous ne manquerez pas de leur faire mauvaise presse si votre courrier reste lettre morte… Là encore, si vous avez manqué de persuasion, il vous reste une ultime étape, le médiateur! Il est très long, mais efficace! Sa décision ne s’impose pas au professionnel, mais ce dernier lui obéit dans la plupart des cas.

K.H.H

Pour aller plus loin…

www.economie.gouv.fr (saisine du médiateur)

Articles les + lus