Rabat, ville de lumières

Rabat, ville de lumières

0 162

Ville impériale, ville royale ou encore ville de lumières, Rabat ne cesse de se réinventer et de rayonner en tant que capitale marocaine et africaine de la culture. Elle regorge de monuments historiques connus et reconnus par l’UNESCO. De passage à Rabat pour un court séjour? Voici les quatre sites à visiter impérativement.

Qasbah des Oudayas

Parmi les sites les plus visités, on trouve la Qasbah des Oudayas. Avec ses ruelles étroites, ses habitations miniatures et sa vue à vous couper le souffle, le site est à voir absolument si vous êtes de passage dans la capitale marocaine.

L’influence arabo-andalouse se ressent dès la porte principale appelée « Al Bab El Kbir » ou la grande porte. Tout fait penser à l’Andalousie, que ce soit les murs recouverts de chaux, la couleur bleue des murs, les ruelles pavées, les maisons fleuries ou le fer forgé…Une vraie escapade pour les amoureux de l’histoire. Rendez-vous au Café Maure, vous allez être conquis par la vue sur le Bouregreg.

Chellah

Cette nécropole mérinide datant du 13e siècle est située au sud le long du fleuve du Bouregreg. Bâtie sur les ruines de l’ancienne cité romaine Sala Colonia, cette cité fût longtemps laissée à l’abandon jusqu’à ce que les autorités marocaines prennent conscience de sa valeur tant sur le plan historique, qu’architectural et spirituel.

Ce site accueille les dépouilles d’anciens rois Mérinides ainsi que des notables de Rabat. Sa Zaouia et Médersa (établissements religieux) ont hébergé des étudiants et pèlerins venant de très loin. La légende veut que le prophète Mahomet lui-même ait prié dans son oratoire!

Tour Hassan et le Mausolée Mohamed V

Initiée par Yacoub El Mansour en l’an 1196, la tour Hassan est le minaret inachevé de ce qui devait être la plus grande mosquée et le plus grand édifice religieux du monde! Plusieurs hypothèses rodent autour de la construction et l’origine du projet : son architecte, un dénommé Guever de Séville mort vers 1197 aurait conçu à l’identique la Giralda, la Koutoubia et le minaret de la mosquée Hassan.

Aujourd’hui, la tour Hassan et son Mausolée font partie des sites les plus visités de la capitale.

Jardins d’Essais botaniques



Situé dans l’avenue de l’Agdal pas loin de l’avenue de la Victoire, cet espace vert de dix-sept hectares est l’un des plus anciens jardins d’acclimatation. Il est d’inspiration andalouse et a été conçu au début du 20e siècle par Jean Claude Nicolas Forestier, célèbre architecte paysagiste français. À l’origine, le jardin comptait plus de 250 variétés d’arbres fruitiers et d’ornements, provenant de différentes régions du monde.

A.S

Aucun commentaire

Poster un commentaire