« Manger léger et s’hydrater » les clefs d’un ramadan réussi

« Manger léger et s’hydrater » les clefs d’un ramadan réussi

0 113

Période de jeûne destinée à purifier le corps pour élever l’esprit et se recentrer sur le divin, le ramadan constitue une étape clef dans la foi musulmane. Toutefois, en France particulièrement, les tendances sont aux repas qui se perdent dans l’excès et ne facilitent pas le passage de cette période. « C’est une période spirituelle. », explique Stéphane Tétart, naturopathe à Paris et Vincennes, spécialisé dans la fatigue, les intolérances alimentaires et les métaux lourds, « les textes parlent de repas légers afin de ne pas alourdir l’esprit ». Sur le plan de l’organisme, il est effectivement recommandé de ne pas rompre le jeûne de manière brutale avec un repas trop lourd, trop sucré, ou trop gras.

Pour cela, Stéphane Tetart recommande de ménager son corps lors de la rupture du jeûne au moyen de jus de légumes, pour une hydratation optimale. « Les jus de légumes permettent au corps de mieux assimiler l’eau. » insiste-t-il, « Après cela, le soir, je recommande un tajine, idéalement pas trop cuit. » « Il faut surtout éviter le sucre. », conseille-t-il. À éviter également, les glucides, les protéines, et les céréales.

Durant cette période, le sommeil est également mis à mal. Difficile d’optimiser celui-ci après une journée de jeûne et un repas trop lourd. À cela, Stéphane Tetart propose une solution. « Le ramadan est une période de méditation. », explique-t-il. « Il faut savoir prendre un temps pour soi avant d’aller se coucher, un temps de réflexion, au calme, afin de pouvoir aller sereinement se coucher, et optimiser son sommeil. » Une nuit mal organisée accentue la sensation de faim et fragilise l’organisme pour la journée suivante.

« Les jus de légumes constituent un atout majeur lors de la rupture du jeûne. »

Au matin, avant une nouvelle journée de jeune, le spécialiste recommande les smoothies riches en vitamines. La recette est simple, mais efficace : une pomme, une banane, des fruits de saison, des graines, notamment de lin, de courge ou de tournesol, de l’huile, du lait de coco et une cuillère à soupe de poudre de protéine. Le lait de coco, extrêmement hydratant, permet également de retarder la sensation de soif et de faim. « Les trois premiers jours sont difficiles, c’est le temps que le corps se mette en mode diète et s’habitue au jeûne, commence à éliminer les toxines. », explique-t-il.

Stéphane Ttart insiste alors sur un dernier point: « Le ramadan est une période spirituelle, non un festival de la pâtisserie. Il ne faut pas l’oublier, même s’il est vrai que c’est tentant, surtout pour les plus gourmands! »

V.L

Aucun commentaire

Poster un commentaire