Les hydrolats : une aromathérapie toute en douceur

Les hydrolats : une aromathérapie toute en douceur

0 1443

Si les huiles essentielles ont peu à peu élu domicile dans les salles de bain, il n’en est pas de même des hydrolats qui restent encore assez méconnus. Pourtant leurs bienfait sont indéniables et ils présentent l’avantage d’être beaucoup plus doux que les huiles essentielles.

Propriétés et conservation

Tout comme les huiles essentielles, les hydrolats sont obtenus après distillation de plantes aromatiques ou de fleurs. L’hydrolat étant un résidu de cette distillation, il contient les mêmes molécules et présente donc les mêmes vertus que l’huile essentielle. Mais la concentration de ces molécules et notamment en huile essentielle étant très faible, l’hydrolat est beaucoup plus doux. Il ne présente ainsi aucune contre-indication et peut être utilisé par les enfants ou les femmes enceintes. Son action thérapeutique est également plus faible que celle de l’huile essentielle. La faible teneur en huile essentielle a également des conséquences sur la conservation puisque les hydrolats sont extrêmement vulnérables face au développement bactériologique et nécessite donc d’être conservés à l’abri de la lumière, de l’oxygène et des variations de températures.

Il est primordial d’éviter ceux qui contiennent de l’alcool ou des conservateurs

Comment choisir son hydrolat ?

Comme pour beaucoup de produits, il existe plusieurs qualités d’hydrolats. Ceux de mauvaise qualité et souvent à prix très bas, seront impurs ou dilués. Il est aussi primordial de lire les étiquettes et d’éviter ceux qui contiennent de l’alcool ou des conservateurs qui, en plus de ne pas être nécessaires, rendent l’hydrolat moins naturel. De manière générale, il est préférable de privilégier les hydrolats certifiés BIO. Pour savoir quel hydrolat est fait pour vous, cela dépend de ce que vous souhaitez faire. Il existe autant d’hydrolats que d’huiles essentielles, le choix est donc énorme et se fera en fonction du résultat attendu.

Utilisations

Les hydrolats sont principalement utilisés en tonique à appliquer au coton juste avant sa crème hydratante, mais mélangés à de l’argile et appliqués en masque, ils apportent une action plus ciblée.

Les peaux grasses se dirigeront vers les hydrolats de lavande vraie, lavandin, tea-tree, laurier, niaouli ou encore géranium, alors que les peaux sensibles préféreront les hydrolats de matricaire, camomille noble, tanaisie ou bleuet.

L’hydrolat de citron est particulièrement prisé pour ses vertus éclaircissantes sur le teint qui permettent d’avoir une jolie peau. L’hydrolat de bleuet, quant à lui, est reconnue pour son effet anti-fatigue sur les yeux.

Aucun commentaire

Poster un commentaire